L’Association du tourisme de Santiago pointe la crise pandémique et la guerre en Ukraine comme un « effet perturbateur » sur le secteur

Praia, 11 janv. (Inforpress) – Le président de l’Association du tourisme de Santiago (ATS) a pointé ce mardi, la crise pandémique et la guerre en Ukraine comme un « effet perturbateur » sur le secteur du tourisme au Cap-Vert, notamment sur les îles où la destination touristique n’est pas consolidée.

Eugénio Inocêncio a fait ces considérations dans des déclarations à Inforpress, soulignant que cet effet causé par ces deux crises aura « plus d’impact » sur les îles avec moins de destinations touristiques par rapport aux îles de Sal et Boavista, qui, selon lui, ont un niveau de tourisme de destination “différencié des autres”.

« Avec cette guerre, l’inflation a un effet négatif très pervers sur le coût de production dans les hôtels, où il a fortement augmenté. Avant, certaines entreprises de ce secteur attendaient pour construire un hôtel et des restaurants, et du coup avec l’augmentation du coût de tout, ça devient un sérieux problème pour avancer », a commenté l’homme d’affaires.

Par ailleurs, le président de l’ATS a également pointé un autre défi dans ce secteur en rapport avec la hausse de l’inflation, l’augmentation des prix des produits consommés par les touristes dans les hôtels et restaurants.

DG/JMV/JG
Inforpress/Fin

Facebook
Twitter
  • Galeria de Fotos