Janira Hopffer Almada promet de travailler “exprès ” afin que le pays ait une femme Premier ministre

Calheta, São Miguel, 1er avr (Inforpress) – Le président du Parti africain de l’indépendance de Cabo Verde (PAICV-opposition) s’est engagé hier à São Miguel, île de Santiago, qu’elle continuera à œuvrer pour “que le pays ait une femme comme Premier ministre.

“Je tiens à vous promettre (femmes) (…) que, à compter d’aujourd’hui, je travaillerai ” exprès” et pour chacun d’entre vous. Je vais travailler pour sauver ce pays et avoir plus de voix et montrer que c’est PAICV qui apportera l’innovation, en élisant, une femme au poste de Premier ministre de Cabo Verde “, a révélé, faisant référence aux prochaines élections législatives de 2021 que en tant que leader du parti est candidat au poste de Premier ministre.

Janira Hopffer Almada a exprimé cette intention lors d’une conversation avec des militantes, des amis et des sympathisants de PAICV sur “Les défis de la participation des femmes à la vie politique”, présentée aujourd’hui à São Miguel par la Fédération nationale des femmes de PAICV (FNMPAI) et la Commission Politique régionale de Santiago Nord (CRP-SN), dans l’acte central de clôture des activités du “mois de mars, mois de la femme”.

La dirigeante de PAICV, qui a annoncé qu’elle continuerait à se battre pour que Cabo Verde ait une femme Premier ministre, “avec de plus en plus de force, de courage et de détermination”, a saisi cette occasion pour préciser que quand se dit que les femmes capverdiennes ne sont prêts à gouverner et qu’elle ne voteront pas pour une femme qui ne soit pas une offense pour elle [Janira Hopffer Almada], mais pour chaque femme capverdienne.

FM/JMV/AST

Inforpress

Retour haut de page