Un économiste affirme que la Guinée-Bissau a besoin d’institutions «plus fortes» de paix et de tranquillité 

Praia, 17 oct (Inforpress) – L’économiste guinéen Carlos Lopes a déclaré jeudi que la Guinée-Bissau avait besoin d’institutions «plus fortes» capables de s’intéresser à l’économie, à la transformation et au bien-être des personnes.

Le professeur actuel de l’Université de Cabo, en Afrique du Sud, a tenu à ce que des journalistes l’interrogent sur son point de vue sur les élections présidentielles du 24 novembre à  Guinée-Bissau.

CarlosLopes, qui a pris la parole aujourd’hui à Praia, dans un débat sur «L’Afrique dans la mauvaise intégration commerciale. Est-ce le nouveau panafricanisme?”, Organisée par l’Institut de leadership Pedro Pires, dans le cadre des IVe édition de Annual Lectures, espère qu’avec cette élection, son pays retrouvera la stabilité.

A son avis, la Guinée-Bissau doit« changer son économie », leurs structures productives et leur traitement “pour ceux que sont des domaines du bien commun, tels que l’éducation, la santé et le capital humain

AM/CP/AST

Inforpress

Retour haut de page
Share via
Copy link
Powered by Social Snap