São Vicente: Olavo Correia affirme que le gouvernement a l’obligation de “tout faire” pour que Frescomar développe ses activités

Mindelo, 3 oct. (Inforpress) – Le vice-premier ministre a estimé à Mindelo que le gouvernement avait l’obligation de “tout faire” pour que Frescomar puisse développer ses  activités, produire et exporter davantage et employer davantage de Capverdiens avec des salaires correspondant à  sa capacité de production et sa qualification.

Olavo Correia s’adressait à la presse à Mindelo, à l’issue d’une longue visite en début d’après-midi à la conserverie Frescomar de Lazareto, qu’il considérait comme une entreprise «très importante» et «que offre plus l’emploi» au Cabo Verde.

En fait, les chiffres avancés par le ministre indiquent que le groupe Frescomar emploie environ 1 800 personnes, exporte dans différents pays du monde et injecte environ trois millions d’euros dans l’économie Capverdienne  et de São Vicente.

«C’est la principale entreprise exportatrice capverdienne, elle mérite donc notre reconnaissance et nos encouragements», a déclaré la même source, qui a annoncé que le gouvernement travaillait régulièrement avec Frescomar et d’autres sociétés du groupe.

AA/CP/AST

Inforpress

Retour haut de page
Share via
Copy link
Powered by Social Snap