Musique: Fidjus de Codé de Dona continuent d’honorer sur plusieurs scènes le nom de leurs père considéré comme le roi du Funaná

Praia, 06 janv(Inforpress) – Dix ans après la mort du grand harmoniciste Codé di Dona, ses enfants continuent de perpétuer la tradition du roi du funana, faisant vivre ce genre musical au son de l’harmonica et du fer, aux différentes scènes du pays et de la diaspora.

Fidjus de Code de Dona, composé par David Vaz et Letício Vaz «Da e Tixu», s’est produit samedi soir 04, à Intro House, aux Açores (Portugal), où ils ont rendu hommage à leur père en chantant leurs chansons.

S’adressant à Inforpress, via Messenger, le jour du 10e anniversaire de la mort du roi de Funaná, Letício Vaz a déclaré que dans tous les spectacles, il jouera toujours non seulement ses chansons, mais aussi celles du patriarche.

L’idée, expliqua-t-il, est de garder l’héritage de son père vivant, de garder les personnes âgées à l’écoute du funaná de Code di Dona, et de faire savoir à la nouvelle génération ce rythme joué à l’harmonica et au fer.  Ces deux jeunes hommes, qui accompagnaient toujours leur père dans leurs spectacles, ont eu l’occasion de montrer, pendant les pauses de Codé di Dona, ce qu’ils ont appris de chez eux avec ce joueur.

AM/JMV/AST

Inforpress

Retour haut de page