• Save

L’étude mondiale sur l’impact des micro-plastiques sur les animaux marins filtrants passe par Cabo Verde

Mindelo, 05 juin (Inforpress) – Paulo Vasconcelos, étudiant en  sciences biologiques  à Uni-CV, vit un mélange de “fierté et de satisfaction” pour avoir fait partie des équipes mondiales qui réalisent une étude comparative de l’impact des micro-plastiques et des particules naturelles dans animaux marins filtrants.

Paulo, avec son collègue allemand Leo Gottschalck de l’Université de Rostock (Allemagne), est conscient de l’expérience qu’ils ont vécue dans l’une des salles du Centre océanographique de Mindelo (OSCM en anglais) à São Vicente, peut, en cas de validation, apporter une “révolution formidable” pour l’avenir de l’humanité.

Dans cette étude,  participent des universités de pays tels que le Chili, le Portugal (Madère), le Brésil, l’Indonésie, le Japon, l’Afrique du Sud, la Tasmanie et Israël, ainsi que Cabo Verde, c’est-à-dire une équipe dans chaque océan, sous des latitudes différentes d’où le “Grand plaisir” que Paulo révèle pour avoir représenté Cabo Verde dans cette expérience mondiale.

Et lors de la Journée mondiale de l’environnement, célébrée aujourd’hui, l’Agence Inforpress est allée rencontrer “in loco” l’étude “passionnante” réalisée dans le cadre d’un partenariat entre l’Université de  Cabo Verde (Uni-CV) et l’Institut allemand de recherche océanique( Geomar) et le centre océanographique de Mindelo.

AST

Inforpress

Retour haut de page
Share via
Copy link
Powered by Social Snap