• Save

Les pays africains doivent créer des plates-formes multisectorielles pour les problèmes de santé pertinents – OOAS

Praia, 10 juil (Inforpress) – Le directeur général de l’Organisation Ouest africaine de la santé (OEA) a appelé mardi les pays africains à mettre en place des plates-formes multisectorielles pour les questions de santé pertinentes et à allouer 15% des budgets nationaux pour ce secteur.

Dans son message à l’occasion du 32ème anniversaire de la création de l’OOAS, marqué mardi, 09 juillet, Stanley Okolo a reconnu que l’environnement sanitaire en Afrique de l’Ouest est actuellement mixte, mais a souligné que le continent continuait à faire face à des épidémies récurrentes comme la fièvre jaune et la méningite, de nombreuses femmes continuent de mourir lors des accouchements et les enfants ne vivent pas plus de cinq ans.

“Nous appelons chaque pays à créer des plateformes multisectorielles pour les problèmes de santé pertinents, tels que le paludisme, et à redoubler d’efforts pour appliquer la Déclaration d’Abuja, qui demande que 15% de l’ensemble des budgets nationaux soient consacrés à la santé”, a-t-il dit.

Il a rappelé que le paludisme avait été éliminé dans de nombreuses régions du monde, mais qu’il sévissait toujours dans la région africaine, 11 pays représentant plus de 80% des cas, l’Inde et 10 pays africains, dont cinq en Afrique de l’Ouest.

AV/CP/AST

Inforpress