Le mandat que la Commission européenne a reçu des États membres est le «point culminant d’un travail de diplomatie capverdienne» – MNE

Praia, 28 oct (Inforpress) – Le ministre des Affaires étrangères, Luís Filipe Tavares, estime que le mandat que la Commission européenne a reçu des États membres pour négocier avec Cabo Verde des visas de court séjour constitue “l’aboutissement d’un travaux de diplomatie capverdienne.

«Le mandat que la Commission [européenne] a reçu des États membres est important, car il s’agit d’une condition nécessaire pour que nous puissions entamer des négociations sur la facilitation des visas de court séjour pour les citoyens capverdiens qui souhaitent entrer dans l’espace Schengen en tant que visiteurs», a déclaré le chef de la diplomatie capverdienne.

Luis Filipe Tavares a fait ces remarques dans des déclarations à Inforpress, de la ville de Sotchi, en Russie, faisant partie de la délégation capverdienne dirigée par le président de la République, Jorge Carlos Fonseca, qui a participé au premier sommet Russie-Afrique.

Pour le ministre, la décision de l’Union européenne est “l’aboutissement d’un travail de diplomatie capverdienne avec les Etats membres”.

Aujourd’hui, a déclaré le ministre, Cabo Verde est “beaucoup plus connu dans les 28 États membres [de l’Union européenne], en particulier dans les pays d’Europe de l’Est qui ne nous connaissaient pas aussi bien que les autres”.

LC/ZS/AST

Inforpress

Retour haut de page
Share via
Copy link
Powered by Social Snap