Le cardinal défend «trop de dialogue» entre les institutions pour plus d’inclusion et moins de disparités sociales

Praia, 10 janv (Inforpress) – Le cardinal Dom Arlindo Furtado a défendu la nécessité de «beaucoup de dialogue» entre les institutions et les instances qui promeuvent le travail afin d’avoir un «salaire décent» pour plus d’inclusion et moins de disparités sociales.

L’évêque du diocèse de Santiago s’est entretenu jeudi avec des journalistes dans la ville de Praia, en marge d’une réunion avec le Syndicat des travailleurs des institutions financières (STIF), dans le cadre de la “méga manifestation” des travailleurs prévue lundi 13 janvier.

“Il appartient à ces organisations de s’asseoir à la table et de discuter des réelles possibilités de trouver les meilleures solutions”, a-t-il dit, en ajoutant que l’église a une doctrine sociale qui soutient que le salaire ne peut pas être limité au travailleur, mais a compte de la situation de la famille.

Cette doctrine propose que le salaire soit «équitable» pour répondre aux «besoins réels» des familles afin que personne ne soit en situation d’exclusion sociale.  “Pour un travailleur peu qualifié mais dont la famille dépend de lui, le salaire à donner doit être supérieur au travail réel, précisément en raison de l’équilibre social”, a-t-il suggéré.

WM/CP/AST

Inforpress

Retour haut de page