L’ancien Premier ministre Gualberto do Rosario conteste la loi sur la parité

Praia, 28 oct (Inforpress) – L’ancien Premier ministre Gualberto do Rosario a mis en cause la loi sur la parité, qualifiant celle-ci de “voie sinueuse, discutable sur le principe et sur le plan constitutionnel, effectivement injuste, démagogique et populiste”.

Dans une publication sur sa page de réseau social Facebook, Gualberto do Rosário a commencé dimanche en disant qu’il avait du mal à comprendre si le Parti africain  de l’indépendance de Cabo Verde (PAICV, opposition) et le Mouvement pour la démocratie (MpD pouvoir) votera sur une «loi de parité» pour les contraindre à construire des listes électorales où la présence des sexes est égale.

En d’autres termes, PAICV et MpD sont les seuls sujets et les seuls objets de la loi, ce qui signifie-t-il qu’en l’absence de cette loi, ils ne respectent pas le principe de la parité?  Mais où avez-vous vu tant d’hypocrisie et d’incohérence?  Où avez-vous vu une telle démagogie et un tel populisme?

«Où avez-vous vu autant d’instrumentalisation pour rassembler les votes «féminins»? Est-ce ainsi qu’ils ont l’intention de promouvoir les femmes?  Et dans cette petite perspective, vous regardez les Capverdienness, intelligentes, qui se battent, qui sont dignes et qui ont démontré, en particulier après l’indépendance, comment atteindre la parité? Voulez-vous voler le mérite des capverdiennes?”, at-il ajouté.

L’ancien dirigeant a écrit que si ces partis politiques souhaitaient réellement la parité, qu’ils gouvernent ou qu’ils soient dans l’opposition, ils devraient élaborer ou proposer des politiques qui donnent à chaque citoyen les outils dont il a besoin pour exercer pleinement sa citoyenneté, indépendamment du sexe, de l’âge, de la religion, des choix philosophiques, du statut social.

GSF/ZS/AST

Inforpress

Retour haut de page
Share via
Copy link
Powered by Social Snap