L’ambassadeur de France promet de réfléchir à la manière dont son pays peut contribuer au développement du CENORF

Praia, 13 févr(Inforpress) – L’ambassadeur de France au Cabo Verde, Olivier Serot Latour, a promis aujourd’hui de réfléchir à la manière dont son pays peut continuer à contribuer au développement du CENORF, en accompagnant le médecin, l’administration et les patients.

L’intention a été exprimée à la presse par l’ambassadeur de France lors d’une visite qu’il a effectuée ce matin au Centre national d’orthopédie et de réadaptation (CENORF), à Achada São Filipe, pour s’informer sur le fonctionnement des activités développées et les difficultés que traverse l’institution.

“La France était présente dans les travaux menés dans ce centre, à travers le ‘handicap international’, qui a contribué à rendre le matériel disponible pour l’évolution de l’institution”, a déclaré Olivier Serot Latour, qui considérait qu’il s’agissait d’une question sur laquelle son pays était  toujours présent et a promis de «réfléchir à la manière dont la France peut rester présente dans le projet accompagnant le médecin, l’administration et les patients».

Toujours dans des déclarations à la presse, Olivier Serot Latour, qui considérait les travaux menés par le CENORF comme «importants», a exprimé ses impressions sur le travail d’équipe qu’il a trouvé et l’aide apportée aux patients.

PC/ZS/AST

Inforpress

Retour haut de page
Share via
Copy link
Powered by Social Snap