La CNDHC n’est pas habilitée à lutter contre les violations des droits humains – PP

Praia, 30 sept (Inforpress) – Le président du Parti populaire a estimé que la Commission nationale des droits de l’homme et de la citoyenneté (CNDHC) était une “grosse arnaque”, affirmant qu’il n’avait pas eu l’autonomie nécessaire pour résoudre les problèmes de violation des droits de l’homme.

Amândio Barbosa Vicente a fait ces déclarations à la presse, ce dimanche, à l’issue d’une autre réunion hebdomadaire du parti, qui était également à l’ordre du jour, du concours de pompiers de la mairie de Praia et du décès d’un autre citoyen, présumé par faute professionnelle médicale.

Pour le Parti populaire (PP), la célébration de la Journée nationale des droits de l’homme, célébrée pour la première fois au Cabo Verde le 25 septembre, est un “grand mensonge” et des droits de l’homme, notamment en matière de santé et de logement,  continuent  à être violés.

“Il a été rapporté que 24 personnes sont décédées pour faute professionnelle, les hôpitaux ne s’occupent toujours pas des personnes qui n’ont aucun moyen de payer et les communes continuent de faire les politiques néolibérales en matière de logement”, a noté Amândio Barbosa Vicente.

AV/CP/AST

Inforpress

Retour haut de page
Share via
Copy link
Powered by Social Snap