• Save

La BCV étudie les moyens d’investir dans l’or et de négocier avec la monnaie chinoise pour maintenir ses réserves de change

Praia, 02 oct (Inforpress) – La Banque de Cabo Verde envisage la possibilité de disposer de réserves d’or et de devises chinoises afin de maintenir le niveau des réserves de change qui ont atteint le maximum historique d’environ 700 millions d’euros.

L’information a été avancée ce mardi par le gouverneur de la BCV, João Serra, qui a déclaré que la banque centrale voulait avoir, outre des euros et dollars, d’autres formes de revenus, notamment dans un contexte d’incertitude.

«L’or est actuellement un actif de refuge qui rapporte un peu plus que des actifs en euros et en dollars.  Voyons aussi s’il sera possible de commercer avec la devise chinoise.  Comme vous le savez, la Chine est devenue l’une des plus grandes puissances mondiales et les actifs chinois  vaut un peu plus », a-t-il déclaré.

João Serra, qui s’est entretenu avec des journalistes à la fin de la première réunion de gestion des réserves des banques centrales des pays de langue portugaise, a toutefois déclaré que la BCV continuerait à être un investisseur conservateur, non spéculatif et n’exécutant aucune forme de risque, en compte le rôle fondamental des réserves de change pour la survie du pays en tant qu’État souverain.  À l’heure actuelle, selon le gouverneur, le pays dispose d’un stock de réserve “très confortable” qui peut garantir la parité fixe de escudos face à l’euro, l’importation des biens et services nécessaires et la possibilité de régulariser, en temps voulu, les engagements en matière de dette extérieure, soit en dollars ou en euros.

MJB/CP/AST

Inforpress

Retour haut de page
Share via
Copy link
Powered by Social Snap