• Save

ICIEG ne veut pas que la loi sur la parité soit transformée en lettre morte

Praia, 2 août (Inforpress) – La présidente de l’ICIEG a estimé que la loi sur la parité ne pouvait pas être transformée en loi dite «lettre morte», mais qu’elle soit une loi que fonctionne, change Cabo Verde et favorise la promotion du déséquilibre du genre.

Rosana Almeida, présidente de l’Institut capverdien pour l’égalité et l’équité entre les hommes et les femmes (ICIEG), s’est adressée à la presse lors de la première réunion organisée par l’institution avec les commissions du droit paritaire afin de discuter de nouvelles stratégies de plaidoyer en vue de voter la loi en octobre.

“Nous avons décidé de réunir les trois comités, à savoir le plaidoyer en faveur de la loi, le plaidoyer de l’ICIEG et la Commission spéciale afin que nous puissions trouver une stratégie et avancer sur la loi sur la parité”, a-t-elle déclaré.

Selon Rosana Almeida, ce débat doit passer par une “forte implication” des avocats afin que les commissions puissent s’exprimer dans une “langue” avec celui que vote la loi, à savoir les parlementaires.

PC/CP/AST

Inforpress

Retour haut de page
Share via
Copy link
Powered by Social Snap