Cabo Verde est en phase de transition des maladies infectieuses aux maladies chroniques non transmissibles – INSP

Praia, 18 juil  (Inforpress) – Cabo Verde est en phase de transition d’une maladie infectieuse pour les  chroniques non transmissible qui touche environ 35% des Capverdiens et constitue la première cause de décès dans le pays, a révélé le président de l’Institut national de Santé publique.

Maria da Luz Lima, qui s’est entretenue avec des journalistes ce matin à Praia, quelques instants avant l’ouverture du IIe Forum national pour la promotion de la santé, organisée sous le slogan “Promotion de la santé et de la santé mondiale”, a déclaré que le plus grand défi à maladies chroniques non transmissibles telles que l’hypertension, le diabète et le cancer, ce qui montre que l’épidémiologie des maladies est en train de changer.

“Le plus gros problème que nous ayons à présent est celui des maladies chroniques non transmissibles, qui ont un autre profil et un autre caractère, ce qui implique de nouvelles stratégies car il s’agit de maladies logiques différentes, elles ont un caractère permanent, ne sont guéries, elles doivent prendre des médicaments, des soins,  toujours là où les gens doivent prendre beaucoup de mesures pour ne pas avoir ces maladies, en particulier ceux qui les connaissent », a-t-il déclaré, notant que les maladies infectieuses sont actuellement réglementées.

“L’accent est mis sur les maladies chroniques non transmissibles qui, en fin de compte, se révèlent naturelles, car l’augmentation de l’espérance de vie et l’adoption d’habitudes de vie, en particulier au niveau alimentaire, avec l’augmentation et la consommation de produits importés d’autres pays à forte sel, nous finissons par avoir un peu de ces facteurs de risque qui nous conduisent à avoir ces types de maladies non transmissibles”, at-il souligné.

AV/ZS/AST

Inforpress

Retour haut de page
Share via
Copy link
Powered by Social Snap